Bienvenue sur le site de l'Abbaye du Rivet




Le mot de Mère Abbesse

Décembre… janvier… Noël… 1er janvier… Nous allons vivre des fêtes en famille, en communautés, en paroisses... Mais quelles sont nos raisons de fête ?
Pour vivre la fête, il faut un événement. Oui, je viens d’échapper à un accident, je guéris d’une grave maladie, la famille vient d’accueillir un enfant, il y a le retour d’un fils ou d’une fille, je retrouve un objet perdu qui avait de l’importance… Chacun peut allonger la liste. Tous ces événements sont porteurs de joie, d’une joie profonde qui invite à la reconnaissance.
Mais encore plus précisément. A Noël, naissance du Sauveur ; au 1er janvier, solennité de Marie, Mère de Dieu, l’événement qui motive la fête est immensément grand, c’est celui du salut. Jésus vient dans notre monde pour nous sauver et pour nous faire entrer vers l’éternité. Quel événement pour nous ! En avons-nous conscience ? Et cela mérite une fête, non pas un divertissement superficiel, non pas une fuite dans des soirées où ne coulent pas le lait et le miel !… Oui, le mystère du salut qui s’inaugure par l’Annonciation, neuf mois avant Noël, vient résonner en nous pour nous inviter à nous émerveiller et à rendre grâces. C’est le temps de la joie pour une vie qui nous est donnée.
Un enfant dans une crèche, c’est petit, c’est faible, il ne parle pas, il est totalement dépendant et pourtant, Celui que nous fêtons à Noël, c’est un bouleversement que son entrée dans le monde et dans nos cœurs. Il vient nous donner la vie, il nous apporte la joie et la paix. Puisse chacun de nous entrer dans l’émerveillement et la reconnaissance.


Mère Marie Christine


(C) 2008 - Tous droits réservés

Imprimer cette page