Vous êtes ici: Page d'accueil

Le mot de Mère Abbesse

Mai… Nous poursuivons notre route à la suite du Christ ressuscité. Il est vivant, présent et agissant dans nos vies et il nous comble de cette joie pascale dont nous vivrons pour l’éternité. Cette joie, elle nous embarque pour un chemin de vie au quotidien à travers les joies et les épreuves. Ce qui veut dire que Pâques, c’est à vivre tous les jours. Notre quotidien est marqué par de multiples résurrections que nous ne voyons pas ou si peu. Si nous prenions le temps de regarder chaque moment, chaque rencontre, chaque imprévu… dans cette lumière pascale, nous serions surpris. Surpris et heureux parce qu’illuminés.
Au cours de ce mois de mai, nous vivrons l’Ascension du Seigneur. Ce nom d’Ascension s’enracine dans le verbe ascendere qui signifie monter, s’élever. Cette fête célèbre donc l’entrée du Christ dans la gloire du Père. C’est la fin de sa présence visible sur terre. Il sera présent autrement parmi nous : présent dans nos cœurs, présent dans l’autre que nous rencontrons, dans le pauvre, le petit, celui qui souffre…, présent dans les sacrements. Sa présence est dès lors intérieure, universelle, hors du temps.
Et nous terminerons ce mois par la fête de la Visitation, Marie, enceinte de Jésus, part visiter sa cousine Elisabeth, enceinte de Jean Baptiste. Les deux femmes partagent leur joie à laquelle s’associent les deux enfants dans le sein de leurs mères. Le mystère et la joie entourent ces deux femmes. “Dans le récit évangélique, la Visitation suit immédiatement l’Annonciation : la Sainte Vierge, qui porte en son sein le Fils conçu par l’œuvre de l’Esprit Saint, rayonne autour d’elle de grâce et de joie spirituelle. C’est la présence de l’Esprit en elle qui fait tressaillir de joie le Fils d’Élisabeth, Jean, destiné à préparer la voie au Fils de Dieu fait homme” (Jean-Paul II).

Mère Marie Christine