Vous êtes ici: Page d'accueil

Le mot de Mère Abbesse

Pâques… Joie et lumière du temps pascal, ce temps où nous fêtons la résurrection du Christ. Le chant de l’alléluia résonne à nouveau et une joie profonde nous envahit. Oui, Christ est ressuscité, il est vraiment ressuscité. C’est une certitude tranquille, celle de la victoire de la vie sur la mort. « Le temps pascal est une dilatation du jour de Pâques, cinquante jours célébrés dans la joie et l’exultation comme si c’était un jour de fête unique ou mieux un grand dimanche » (Cf. St Augustin). Par sa mort, le Christ détruit notre mort ; par sa résurrection, il nous fait entrer dans une vie nouvelle, il nous fait vivre de sa vie. « Le mystère pascal est l’événement qui nous fait qui nous sommes » (Joyce Ann Zimmerman). Il est une constituante vitale de notre identité comme femmes et hommes sauvés par le Christ (Cf. M. J. Poiré). Nous ne pouvons qu’en vivre et en témoigner.
Avril, puis mai. Deux mois colorés par cette lumière de la Résurrection. Mais nous savons que c’est au quotidien, chaque jour, jour après jour que nous avons à vivre de cette réalité. Car la résurrection, elle traverse nos vies, sans cesse. Elle ne relève pas uniquement du futur. « La gloire de Dieu, c'est l'homme vivant ». C’est ainsi que s’exprime Irénée de Lyon. C’est tout le programme de notre vie chrétienne. Jésus a été rendu à la vie, à une vie plénière. Nous aussi, nous entrons à sa suite, dans cette vie plénière. Chaque jour, nous sommes invités à devenir de plus en plus vivants, de plus en plus sauvés.
Alors, face au tombeau vide, face aux bandelettes roulées, face au suaire plié, laissons éclater notre joie. Le Christ n’a pas été abandonné à la mort, il a été relevé par la droite du Père. C’est là aussi notre espérance et notre force.

Mère Marie Christine