Vous êtes ici: Jeunes Un texte pour prier

Saint Rafael Arnaiz Baron (1911-1938)
moine cistercien

L’AMOUREUX DE DIEU


Le soleil commençait à se lever.
Une paix très grande régnait sur la nature.
Tout commençait à s’éveiller, la terre, le ciel, les oiseaux.
Tout, petit à petit, commençait à s’éveiller sous l’ordre de Dieu.
Tout obéissait à ses divines lois, sans plaintes ni sursauts, doucement, avec mansuétude, aussi bien la lumière que les ténèbres, aussi bien le ciel bleu que la terre dure couverte de la rosée de l’aube.
Et délicatement, doucement, Dieu m’enseigna aussi, par cette aube douce et tranquille, à obéir ; une très grande paix remplit mon âme.
Je voudrais que l’univers entier, avec les planètes, tous les astres et les innombrables systèmes stellaires, soient une immense étendue, polie et brillante, où je pourrais écrire le nom de Dieu.
Je voudrais que ma voix fût plus puissante que mille tonnerres, et plus forte que le fracas de la mer, et plus terrible que le grondement des volcans, pour seulement dire : Dieu !
Je voudrais que mon cœur fût aussi grand que le ciel, pur comme celui des anges, simple comme celui de la colombe, pour y mettre Dieu !

Saint Rafael Arnaiz Baron, Ecrits spirituels.