Vous êtes ici: Page d'accueil


Le mot de Mère Abbesse


Les mois d’été avancent, et nous voici en août. Les JMJ sont terminées manifestant une nouvelle fois que la vie est bien là dans l’Eglise et que chacun y a sa place, conscient d’être un pécheur pardonné.
Et en cette année de la miséricorde, le message de ces JMJ 2016, rappelle celui de sœur Faustine et celui du saint Pape Jean Paul II, message relayé sans cesse par le Pape François. La citation du premier jour de ces JMJ est claire : « Il faut transmettre au monde ce feu de la miséricorde. Je confie ce devoir à l’Eglise qui est à Cracovie et en Pologne, et à tous les fidèles de la Divine Miséricorde, qui viendront ici de Pologne et du monde entier. Soyez des témoins de la Miséricorde ! » Saint Jean-Paul II, 2002. Le ton était donné. Celle du second jour ne l’est pas moins : « Venez à lui et n’ayez pas peur ! Venez pour lui dire du fond de votre cœur : « Jésus, en toi je me confie ! ». Laissez-vous toucher par sa miséricorde sans limite. » Pape François. Les jeunes répondent à cet appel et à notre tour, il nous faut nous engager sur un chemin de miséricorde. En vie monastique, lors de l’engagement, à la question : que demandes-tu ? Nous répondons : la miséricorde de Dieu et celle de l’Ordre. Démarche vivifiante dont il faut vivre nécessairement chaque jour en recevant cette miséricorde et aussi en la donnant. La citation du troisième jour provenait de l’Évangile : « Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde. » Mt 5, 7 ; celle du quatrième jour doit nous faire réfléchir profondément : « L’humanité ne trouvera pas la paix tant qu’elle ne se tournera pas avec confiance vers Ma miséricorde. » Sainte Faustine (Journal de la Miséricorde Divine § 300). L’homme ne peut vivre sans l’amour de Dieu. Celle du dernier jour nous confirme que le Seigneur veut cette célébration de la miséricorde : « Parle au monde entier de Ma grande et insondable Miséricorde, si tu veux Me faire plaisir. » Sainte Faustine (Journal de la Miséricorde Divine § 164).
Le Pape François nous invite à entrer dans cette miséricorde, à la répandre à la célébrer et surtout à en vivre. Laissons nos cœurs entrer dans cette voie qui nous apportera la paix et la joie.

Mère Marie Christine