Vous êtes ici: Page d'accueil

Le mot de Mère Abbesse

Noël, c’est une parole « gloire à Dieu au plus haut des cieux et paix sur la terre aux hommes qu’il aime « ! Ce chant de joie retentit dans la nuit des hommes et leur apporte la Bonne Nouvelle de la naissance, dans notre monde, de Celui qui vient sauver son peuple. La joie et le mystère sont ainsi mêlés, joie de la naissance d’un enfant et mystère autour de cet enfant, car c’est le Fils du Très-Haut, le Fils du Dieu vivant, le Verbe qui prend corps, qui entre dans notre chair. Noël, c’est une Parole, la Parole.
Noël, c’est un lieu. C’est la crèche avec toute sa plénitude de lumière. Oui c’est la crèche même si tout un courant peu inspiré tente de la rayer aujourd’hui de notre champ de vision. C’est ce lieu où de simples bergers viennent s’émerveiller, avertis qu’ils ont été par les anges dans le ciel, car Noël c’est la joie sur terre et dans le ciel. C’est le lieu vers où sont en chemin des mages, des païens en quête de vérité, des chercheurs venant des quatre coins du monde. Noël, c’est le lieu de notre cœur qui peut accueillir celui qui apporte le salut et qui vient combler les hommes.
Noël, c’est un temps. C’est ce temps des rencontres pour célébrer l’événement, non pour réveillonner, mais pour se réjouir que tout change, que tout peut changer dès lors qu’un enfant peut grandir dans notre cœur. C’est le temps qui ouvre celui de Pâques, celui de notre résurrection.
Noël, c’est une célébration. Célébration qui s’ouvre, se déploie comme un éventail nous proposant tour à tour de célébrer la Sainte Famille, puis Marie Mère de Dieu le 1er janvier, puis l’Epiphanie, puis le Baptême du Seigneur. C’est une célébration de la vie. En ce temps de profonde joie, en ce temps où l’année se termine et va s’ouvrir sur du nouveau, de l’inattendu, nous vous souhaitons nos meilleurs vœux et reprenons pour vous le beau texte du livre des Nombres : « Que le Seigneur te bénisse et te garde ! Que le Seigneur fasse briller sur toi son visage, qu’il te prenne en grâce ! Que le Seigneur tourne vers toi son visage, qu’il t’apporte la paix ! »

Mère Marie Christine