Vous êtes ici: Page d'accueil


Le mot de Mère Abbesse


Mai et ce déploiement permanent de joie depuis ce matin de Pâques lorsque le Seigneur est sorti vivant et victorieux du tombeau. Cinquante jours pour se réjouir depuis ce matin béni. Cinquante jours durant lesquels nous célébrerons l’Ascension du Seigneur, sa montée dans les cieux près du Père et la Pentecôte, l’envoi de l’Esprit qui fait toutes choses nouvelles.
Les événements du monde pourraient nous empêcher d’aller vers cette joie constante. Pourtant, face au mal qui se déchaîne à travers la violence, la haine des hommes pour leurs frères en humanité, les guerres, les populations qui cherchent à s’évader de l’horreur et qui sont rejetées de partout sans compter les accidents et les catastrophes naturelles… pourtant une certitude nous habite, nous chrétiens, c’est celle de la victoire du bien sur le mal, de la vie sur la mort, du pardon sur la vengeance, de l’amour sur la haine… Cette certitude, elle nous a éclatés aux yeux alors que le Christ sortait vivant du tombeau, libre de toute attache.
Lors de l’Ascension, le Christ ne nous a pas abandonnés, il ne nous a pas laissés orphelins. Il est avec nous tous les jours jusqu’à la fin des temps. Et pour nous aider à avancer sur le chemin, il a envoyé l’Esprit, l’Esprit de force et de consolation, l’Esprit de paix et de joie, l’Esprit de liberté et d’audace… Depuis ce matin de Pâques, où tout a été bouleversé, nous n’avons pas peur. Nous avançons libres et confiants vers le matin de notre Pâques.
Le mois de mai, dit de Marie, se termine sur la belle et simple fête de la Visitation lorsque Marie rend visite à sa cousine Elisabeth, mystère de mères qui se rencontrent. Fête toute de joie et de lumière.

Mère Marie Christine