Vous êtes ici: Page d'accueil

Le mot de Mère Abbesse

Juillet, c’est l’été, ce sont les départs en vacances pour un peu de liberté, de respiration, de ressourcement. Beaucoup ne partiront pas, ils ne le pourront pas, en raison des conditions de vie difficiles. Je lisais qu’un enfant sur cinq vit en dessous du seuil de pauvreté en France… Notre société super sophistiquée, qui se protège avec outrance, qui multiplie les normes de sécurité… n’est pas capable d’assurer un minimum convenable à beaucoup de ses enfants. Elle offre des loisirs, ce qui est bon en soi. Mais pourrait-elle faire en sorte que le profit personnel ne vienne pénaliser les plus démunis ? Parmi ceux qui vont partir, certains profiteront pour aller se ressourcer
dans la nature, pour aller se ressourcer dans des lieux de prière, de pèlerinage… pour profiter du silence, de la beauté, pour aller à la rencontre des autres et parfois des plus démunis.
Ici, au Rivet, nous voyons passer beaucoup de pèlerins qui vont à saint Jacques de Compostelle. Ils s’arrêtent un jour ou deux, puis repartent sac au dos. Ils sont croyants ou non. Mais tous, qu’ils en aient conscience ou non, sont en quête de quelque chose, ou peut-être de quelqu’un. Ils vont à la recherche d’eux-mêmes, profitant du silence de la marche, de sa régularité pour visiter leur intérieur, le plus profond d’eux-mêmes. Ils entrent, pour beaucoup, en relation. Ils ne sont pas seuls sur chemin et ils font une partie de la route avec celui ou celle qu’ils croisent. Gratuité de la rencontre. C’est en pensant à tous ceux qui cheminent que nous proposons une nouvelle fois de marcher. Nous le ferons le samedi 25 juillet, fête de la saint Jacques ; nous partirons de Verdelais dès 7 h 00 du matin pour rejoindre le Rivet. Au départ, une bénédiction, puis la traversée de beaux lieux pour parvenir au monastère et partager un pique-nique. L’eucharistie nous réunira pour rendre grâces. Si vous lisez ces lignes, venez nous rejoindre, faites-vous connaître.
Le pèlerinage, c’est ce qui est au cœur de la vie du chrétien, de la vie monastique. Nous sommes tous pèlerins sur la terre, nous attendons tous le Royaume. Nous avons tous notre chemin. Pour nous, cisterciennes du Rivet, ce chemin il s’ancre dans la grande tradition de Benoît qui sera fêté le 11 juillet. Dans sa Règle, il nous propose un itinéraire qui nous conduit, pas à pas, à la rencontre du Christ qui seul peut combler les vies.

Mère Marie Christine