Vous êtes ici: Page d'accueil

Le mot de Mère Abbesse

Le mois de mars est totalement habité liturgiquement par le temps du carême, temps commencé en février avec le mercredi des Cendres. Durant quarante jours, de dimanche en dimanche, de semaine en semaine, nous cheminons pour parvenir à la Grande Semaine, la Semaine Sainte, qui s’ouvrira fin mars et qui nous conduira à revivre les événements de la passion, de la mort et de la résurrection du Christ.
Le carême, ce temps de préparation à Pâques, ce temps dit de pénitence, ce temps de conversion. « Convertissez-vous et croyez à la Bonne Nouvelle », entendions-nous le mercredi des Cendres. Quelle simplicité et quelle concision dans ce message. Se convertir, se tourner vers, réorienter sa vie pour qu’elle prenne encore plus de profondeur, plus de poids, pour que nous recherchions avec plus de désir encore Celui qui nous fait vivre et qui nous cherche bien plus que nous le cherchons. Et c’est dans l’adhésion à la Parole, Bonne Nouvelle que nous trouvons la force de nous convertir.
Ce temps, durant lequel nous nous préparons à faire mémoire du don du Christ pour nous ramener au Père, est une traversée du désert avec le Christ. Traversée, passage extraordinaire en ce lieu où commence l’accomplissement de l’histoire du salut. Il ne s’agit pas de rester au désert, ce n’est pas le désert qui est le but. Le but, c’est la rencontre avec le Christ, victorieux de la mort. Il ne s’agit pas de vivre de privations, de chercher à modifier notre vie pour en sortir plus admirable. Non, il nous faut croire que Jésus est le Fils de Dieu et que c’est lui qui nous apporte l’accomplissement du dessein de Dieu. Nous défaire de ce qui nous empêche de vivre avec le Christ et nous appuyer sur ce qui construit en nous la vie nouvelle est le chemin pour entrer dans une vie de résurrection. Prenons ce chemin pour entrer avec la joie de l’Esprit Saint dans la vie nouvelle qui nous est promise au jour le jour.

Mère Marie Christine