Vous êtes ici: Page d'accueil

Le mot de Mère Abbesse

Décembre… et nous entrons dans une nouvelle année liturgique et un nouveau temps liturgique, celui de l’Avent. Temps d’attente et d’espérance, temps de veille de Celui qui va venir rejoindre son peuple. Ce temps et cette année seront particulièrement marqués. En effet, le Pape François va ouvrir une année de la Vie consacrée le 29 novembre, lors des premières Vêpres de l’Avent, année consacrée qui se terminera le 2 février 2016. Nous aurons plus d’un an pour célébrer ce don de la vie consacrée à l’Eglise. A Rome, il y aura une grande veillée le 29 novembre et une eucharistie le 30 novembre pour ouvrir cette année de fête. Et durant cette grande année, il y aura diverses célébrations qui auront toutes un programme particulier, en vue de célébrer la vie consacrée.
La vie consacrée est née de l'impulsion créatrice de l'Esprit qui a conduit les fondateurs et les fondatrices sur la voie de l'Évangile, en suscitant une merveilleuse variété de charismes. Sous son angle personnel, la vie consacrée résulte d’un appel, celui de Dieu qui invite quelqu’un à le suivre d’une manière déterminée. Tout chrétien est appelé de par son baptême à une suite du Christ, à un engagement. Mais il en est, dans l’Eglise, qui sont appelés à suivre le Christ d’une manière particulière, avec un charisme précis, dans la vie religieuse ou les instituts de vie séculiers... Le fait d’être consacré ne se manifeste pas de manière hiérarchique. Le consacré est au service, il est un chrétien qui s’engage avec une couleur marquée dans un service. Ce service, il est pour le peuple de Dieu et il recouvre tout autant la vie de prière qu’un engagement dans un apostolat.
La vie consacrée, comme toute forme de vie chrétienne, est par nature dynamique et il est indispensable que ceux et celles qui ont répondu, puissent se renouveler constamment pour grandir vers la stature parfaite du Christ. Il est au centre de la vie chrétienne, mais les consacrés ayant choisi de le suivre de plus près, doivent sans cesse repartir du Christ pour témoigner qu’il peut combler des vies, les épanouir. Cela implique d’entrer avec vigueur dans un chemin de conversion et de renouveau. Puisque vous lisez ces lignes, je vous invite à essayer de découvrir de plus près ce qu’est la vie consacrée et surtout de prier pour tous les consacrés de par le monde.

Mère Marie Christine