Vous êtes ici: Page d'accueil

Le mot de Mère Abbesse

Décembre… et à nouveau ce temps de l’Avent, ce temps du désir, ce temps de l’attente. Ce temps qui dilate le cœur pour la venue de Celui qui entre dans la nuit des hommes, lui la lumière du monde, qui entre dans la vie des hommes, lui la vraie Vie. Il vient doucement, annoncé par les prophètes, annoncé par le Baptiste. Il mûrit, germe de vie déposé dans le sein de Marie. Marie, la toute belle que nous fêtons en ce mois d’espérance comme l’Immaculée Conception.
Il vient sans bruit. Comment allons-nous l’attendre, comment saurons-nous l’accueillir ? Il vient… Chaque jour de l’Avent nous est donné comme une étape. Nous avançons pas à pas, portés par la parole de Dieu, porté par ce balancement entre l’Ancien et le Nouveau Testament. Chaque mot a son poids pour nous ouvrir le cœur à ce qui se prépare, doucement, en secret.
Chaque dimanche nous entraîne plus loin, avec à chaque fois une nouvelle bougie allumée. La première allumée incite à veiller, elle symbolise aussi le pardon à Adam et Eve. La seconde fait entendre la voix du Baptiste qui crie dans le désert, elle symbolise la foi des Patriarches, en la Terre promise. La troisième incite à la joie car le Seigneur est proche, elle symbolise la joie de David, célébrant l’Alliance avec Dieu. La quatrième annonce les événements juste avant la naissance du Christ, elle symbolise l’enseignement des prophètes, annonçant un règne de paix et de justice.
Cheminons au rythme du temps, au rythme de la lumière, au rythme de la Parole. Il vient, appelons-le sans cesse : « Viens Seigneur Jésus ! »

Mère Marie Christine