Vous êtes ici: Page d'accueil

Le mot de Mère Abbesse

Pâques et nous avons cinquante jours pour nous réjouir de ce mystère de la résurrection du Christ. Un mystère qui nous conduit à vivre aussi d’autres solennités, comme celle de l’Ascension et celle de la Pentecôte.
L’Ascension, ce moment de dernière rencontre avec les apôtres, alors que le Christ s’élève vers les cieux et entre définitivement dans sa gloire, celle qu’il avait auprès du Père. Dernière rencontre qui est aussi un envoi. Les disciples ne peuvent garder pour eux tout ce qu’ils ont vécu avec le Christ, ils reçoivent la mission de proclamer au monde entier l’extraordinaire Bonne Nouvelle de la Résurrection de leur Maître et Seigneur. La Pentecôte, au terme de ces cinquante jours de célébration pascale, vient confirmer tout ce que le Seigneur avait dit, il révélait le Père et il révélait l’Esprit, ce lien d’amour entre lui et son Père. Tout est à son accomplissement, tout est donné et tout est à partager. Dans la lumière de cette révélation, l’Eglise, au XIVème siècle a instauré la célébration de la Trinité, ce va-et-vient incessant, ce lien d’amour auquel tous les hommes sont invités, car, nous dit le missel, du premier au dernier jour l’existence chrétienne se déroule sous la mouvance de la sainte Trinité, dans la communion des trois personnes divines et de leur unité. Dieu aime tous les hommes, tous sont ses enfants et Il leur propose de vivre à jamais une relation privilégiée.

Mère Marie Christine