Vous êtes ici: Page d'accueil


Le mot de Mère Abbesse


Juillet… début des vacances pour beaucoup, temps de reprise, de repos, de ressourcement. Certains n’ont plus que quelques semaines de travail avant de profiter de ce temps bien mérité après une année chargée ou lourde de soucis. Mails il y a aussi tous ceux qui ne peuvent partir… et qui pourtant mériteraient de goûter un peu au dépaysement, à la découverte d’autres horizons, à la détente, aux rencontres… Comment alors se rendre solidaires de ces hommes, de ces femmes et de ces enfants qui ne connaîtront jamais rien d’autre que leur quartier ? Peut-on partir sans y penser ?
En vie monastique, nous ne partons pas, c’est un choix. Notre vie, elle est là où le Seigneur nous a appelées. Et c’est notre joie. Mais nous accueillons, nos hôtelleries reçoivent alors des personnes qui veulent consacrer un moment de leurs vacances à un temps d’approfondissement de leur foi, à un temps de ressourcement dans le silence, la nature près d’une communauté qui prie et qui travaille. Et nous accueillons aussi pour des sessions – travail de la voix, théâtre, danse et prière, éthique – qui sont des moments de rencontre avec soi-même, avec les autres et avec le Seigneur.
En vie monastique, nous ne partons pas, car notre équilibre de vie se construit par cette alternance de prière chorale, de lecture, de travail ; le tout vécu dans une ambiance de silence au cœur d’une vie fraternelle. La liturgie est un temps fort de ressourcement pour nous, et c’est au quotidien. Cette dernière est colorée par les temps liturgiques, par les fêtes et les solennités. Pour ce mois de juillet, nous avons la solennité de saint Benoît, dont nous suivons la Règle, fondateur de la vie bénédictine ; nous fêtons sainte Marie Madeleine, première disciple à annoncer la résurrection du Christ, saint Charbel Makhlouf, prêtre et moine-ermite libanais de Église maronite, saints Joachim et Anne, les parents de la Vierge Marie et Marthe, Marie et Lazare, les amis de Jésus, saint Ignace de Loyola, le fondateur des Jésuites. Autant de figures qui enrichissent notre quotidien et stimulent notre suite du Christ. Oui, notre vie est riche, riche de sens, riche de cette « rencontre » avec celui qui nous a appelées et que nous suivons au fil des jours.

Mère Marie Christine