Vous êtes ici: Page d'accueil

Le mot de Mère Abbesse

Juin… Ce mois est ponctué par de grandes solennités. Tout d’abord, ce sera la solennité du Corps et du Sang du Christ, le Saint Sacrement. C’est le mémorial laissé par Dieu pour venir au secours de notre fragile» mémoire. « Faites cela en mémoire de moi » (1 Co 11, 24) nous dit Jésus. Nous rappeler que ce n’est pas un simple souvenir, mais une réalité. C’est la Pâque du Seigneur qui revit pour nous. Le Pape François s’exprime ainsi : « L’eucharistie nous apporte l'amour fidèle du Père, qui guérit notre sentiment d'être orphelin. Elle nous donne l’amour de Jésus, qui a transformé un tombeau d'une fin à un commencement, et de la même manière peut transformer nos vies. Elle remplit nos cœurs de l'amour consolateur de l'Esprit Saint, qui ne nous laisse jamais seuls et guérit toujours nos blessures ».
Quelques jours après cette solennité, nous célébrons celle du Sacré-Cœur de Jésus, ce cœur qui a tellement aimé le monde, qui s’est laissé transpercer pour nous donner la vie, un fleuve de vie qui irrigue le cœur de tous les hommes qui veulent bien l’accueillir. Se laisser submerger par ce fleuve de vie, c’est se laisser submerger par l’amour. Et le lendemain, nous nous tournons vers Marie dont le cœur a été transpercé par le don de son Fils.
Puis vers la fin de ce mois de juin, nous fêtons Jean-Baptiste, le précurseur. Nous sommes alors 6 mois avant Noël ! Jean Baptiste, l’enfant qui a tressailli de joie lors de la Visitation, lors de la rencontre de Marie et d’Elisabeth, les deux cousines. Une même joie les habite, celle de porter un enfant. Mystère d’une rencontre porteuse d’une promesse.
Enfin, ce mois se termine avec la solennité des saints Pierre et Paul, les deux colonnes de l’Eglise. Chacun a vécu une expérience de rencontre privilégiée avec le Christ et leur vie a été bouleversée. Cette rencontre les a mis en route et les a conduits jusqu’au martyre qu’ils vivront à Rome. Tous deux sont habités et propulsés par un amour inconditionnel du Christ. A sa suite, ils iront jusqu’au bout de l’amour. Puissent-ils nous conduire sur ce chemin de l’amour inconditionnel pour le Christ qui est la Vie.

Mère Marie Christine